• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

8 minutes de lecture (1530 mots)

Les Inventeurs du Téléphone

inventeur téléphone

Le Téléphone Bell

Depuis 1850 de nombreux inventeurs cherchent comment transporter la voix humaine grâce à la " fée électricité ". Il faut citer les noms de Charles Bourseul, Philippe Reiss, Antonio Meucci ou encore Herman Von Helmotz et Elisha Gray. Mais le grand public ne retiendra qu'un seul nom, celui de Graham Bell. Celui-ci déposa aux Etats-Unis une demande de brevet le 14 février 1876.
Ce brevet était assez flou dans son énoncé et son appareil ne devait pas vraiment fonctionner mais Graham Bell fut celui qui réussi en quelques mois seulement à améliorer son appareil et le faire fonctionner devant un large public.

M. Alexander Graham Bell

Graham Bell, professeur de physiologie vocale à l'université de Boston, était né à Edimbourg en 1847. Il sera naturalisé citoyen américain en 1882.

L'Exposition de Philadelphie

Le téléphone va prendre son essor avec l'Exposition du centenaire des Etats-Unis à Philadelphie en juin 1876. Parmi les personnalités figurent Don Pedro, empereur du Brésil et SirWilliam Thomson, physicien anglais. Ils se montrent enthousiasmés par la présentation de Bell. Sir William Thomson écrit à un journal de Londres : " je viens de trouver à l'Exposition la merveille des merveilles en télégraphie ".

Transmetteur expérimental de Bell

Récepteur expérimental de Bell

Le début de la commercialisation

Encouragé par ce succès, l'inventeur multiplie les essais et les démonstrations publiques comme celle réalisée le 17 mars 1877 sur une ligne télégraphique de 10 km qui relie Boston et Malden.
La première ligne commerciale privée est mise en service le 1er mai 1877, elle relie le bureau d'un homme d'affaires de Boston, Charles William, et sa maison à Somerville : c'est le début de la commercialisation du téléphone.

Hand Telephone

La Bell Telephone Company est créée le 9 juillet 1877. Graham Bell présente alors au public son invention sous une nouvelle forme imaginée par le professeur Pierce : "the Hand Telephone" ou "Téléphone à Main".

Le principe du téléphone

L'appareil est constitué d'une bobine entourant un aimant permanent. Devant cet aimant vibreune membrane en fer doux. Les vibrations communiquées par la parole à la membrane du transmetteur(la partie où l'on parle), entraînent des variations de flux magnétique du barreau aimanté.

Vue en coupe du Téléphone Bell

Cette action provoque ce qu'on appelle des courants d'induction, très faibles qui, recueillis par la bobine du récepteur (la partie où l'on écoute), modifient le champ créé par l'aimant permanent. Ils font ainsi vibrer la membrane du récepteur. Le téléphone de Bell est réversible :il sert alternativement de transmetteur et d'écouteur.

Le téléphone arrive en Europe

Le 25 juillet 1877, Bell dépose un brevet en France pour protéger son invention. Au mois d'août il présente son appareil à Plymouth devant les membres de l'Association britannique pour l'avancement des Sciences et confie un appareil à Antoine Bréguet, célèbre constructeur français de matériel électrique et télégraphique. Bréguet déclare alors : " depuis que j'ai ce magique petit instrument, je ne dors plus ! ".

Téléphone Bell, système Bréguet

Il le décrit comme étant " un appareil de petit volume, affectant comme forme générale celle d'un champignon dont le pied aurait environ 15 cm de longueur et le chapeau 7 cm de diamètre ".

Le téléphone en France

Les premières démonstrations en France se font au Congrès Scientifique du Havre en septembre1877, à Paris en octobre puis à Elbeuf et Rouen en décembre 1877. Voici comment le journal "l'Industriel Elbeuvien" rapporte l'événement : " les expériences ont parfaitement réussi. La parole, un peu affaiblie à la vérité, est parfaitement claire et permet même de distinguer la personne qui parle. Tous les sons, toutes les syllabes, s'entendent très bien ".

Une conversation téléphonique ! ...

Bell charge alors Antoine Bréguet et Cornélius Roosevelt, un ingénieur électricien d'origine américaine, d'exploiter commer-cialement le téléphone en France.

Les premières installations

Bréguet va beaucoup contribuer à faire connaître le téléphone en France. Il fait des démonstrations à l'Institut, à la Société des Ingénieurs Civils et installe dans ses ateliers le téléphone de Bell afin que tout le monde puisse l'essayer : " beaucoup de hauts personnages,de magistrats, de littérateurs, de généraux, furent reçus par Monsieur Bréguet. Ils s'en allaient satisfaits et émerveillés " (le Téléphone expliqué à tout le monde, Giffard, 1878).

Installation primitive Bell-Bréguet

Le neveu de Bréguet, Alfred Niaudet, présente le téléphone à l'Académie des Sciences le 2 novembre 1877. Voici comment un journaliste du quotidien " le Temps " relate l'événement : " le succès n'a pas répondu complètement aux espérances des opérateurs. Les sons entendus étaient peu distincts et les communications avec la salle du premier étage beaucoup plus difficiles qu'elles ne l'auraient été avec un tube acoustique ".

Journal du Havre, 1878

Roosevelt et Bréguet travaillent ensemble à améliorer le téléphone de Bell jusqu'à la fin de l'année 1878.

Quel avenir pour le téléphone ?

Le public français peut découvrir pour la première fois le téléphone lors de l'Exposition universelle de Paris au deuxième semestre 1878.
Certains pensent alors que le téléphone va rester un jouet, un amusement scientifique et rien de plus. D'autres reconnaissent que le téléphone n'est pas encore au point mais qu'il pourrait devenir un merveilleux outil.

Divers types de téléphones Bell
(extrait du livre "Téléphones d'hier et d'aujourd'hui")

Bell de son côté se montre visionnaire, voici le texte d'une conférence faite en Angleterre fin 1878 : " la nature simple et économique du téléphone rend possible la mise en relation de chaque domicile, bureau ou usine avec un bureau central, de façon à lui donner le bénéfice de communications directes avec ses voisins pour un prix n'excédant pas celui du gaz ou de l'eau on peut concevoir que les câbles des fils téléphoniques pourront être posés, souterrainement ou suspendus en l'air, communiquant par des fils de branchement avec des domiciles privés, maisonsde campagne, magasins, usines, les réunissant ainsi par des fils principaux au bureau central oùles fils pourront être connectés suivant la demande, établissant ainsi des liaisons directes entre deux lieux quelconques de la ville je crois même que, dans l'avenir, les fils réuniront les bureaux centraux d'une ville à l'autre, et qu'un homme pourra converser d'un bout du pays à l'autre ".

Le Téléphone arrive en Normandie

Le Téléphone Bell fut introduit en France en août 1877 par Monsieur Bréguet à son retour des séances de l'Association Britannique pour l'Avancement des Sciences auxquelles il venait d'assister. Les deux téléphones qu'il rapporta, arrivés à un état parfait de simplicité, il les avait reçus des mains mêmes de l'inventeur : Monsieur Bell " (Journal du Havre, 1878). Plusieurs savants venant de Plymouth sont présents au Congrès Scientifique du Havre qui se tient peu après.

Ils ont assistés aux expériences de M. Bell, ils ont fait fonctionner eux-même le Téléphone. Ils ont pu converser avec des amis, à une distance de plusieurs centaines de metres, et ce n'est pas sans une légitime émotion qu'ils reconnaissaient la voix de ceux qui parlaient au loin, en approchant l'oreille de l'ouverture du Téléphone à la station d'arrivée (La Nature, 1877)

Téléphone Bréguet (Du Moncel, 1878)

En septembre 1877, les frères Alexandre et Louis Poussin, deux industriels elbeuviens (de la ville d'Elbeuf, Seine-Maritime, France), lisent dans le journal scientifique "la Nature" unarticle donnant la description d'un "

admirable instrument appelé le Téléphone inventé par le professeur américain Monsieur Graham Bell

M. Alexander Graham Bell Les frères Poussin, très intéressés par les nouvelles applications de la science, se rendent à Paris pour rencontrer Monsieur Bréguet. Emporté par l'enthousiasme de celui-ci qui vient de déclarer à l'Institut : " depuis que j'ai ce magique petit instrument, je ne dors plus ils construisent sur ses indications un Téléphone.

Station téléphonique primitive Bell / Breguet

Après l'avoir expérimenté, ils décident d'en faire profiter les membres de la Société Industrielle d'Elbeuf. Cette société, créée par leur père en 1857, réunit tout ce que la villecompte de notables, industriels et commerçants. En décembre 1877 l'Industriel Elbeuvien écrit :"

aujourd'hui, un Téléphone est à la disposition des membres de la Société Industrielle qui pourront ainsi confirmer tout ce que nous avons déjà dit de cet appareil extraordinaire

Les armes de la ville d'Elbeuf

Le président de la société, Monsieur Pelletier, s'empresse de nommer une commission chargée d'étudier l'appareil. Cette commision organise le 11 décembre 1877 une expérience décisive : un Téléphone Bell est installé dans le local de la société, un fil d'une longueur d'environ six cent mètres va sur la tour Saint-Jean et revient vers un deuxième Téléphone situé dans une autre pièce de la société

les expériences faites hier ont parfaitement réussi. A une très grande distance et dans deux pièces fermées, la commission, divisée en deux groupes, a pucorrespondre. La parole, un peu affaiblie à la vérité, est parfaitement claire et permet mêmede distinguer la personne qui parle. Tous les sons, toutes les syllabes s'entendent parfaitementbien. Une boîte à musique dont les sons sont assurément peu intenses, placée à l'une des stations, a fait entendre à l'autre extrémité les mêmes sons, avec la plus grande pureté, et l'on distinguait même très bien le timbre de l'instrument. L'audition était la même que si la boîte à musique avait été placée à quelque distance de l'oreille (l'Industriel Elbeuvien,décembre 1877).

Source http://fredouille.pagesperso-orange.fr/index1.htm

 

Trésors : la chasse continue
Avant le téléphone

Articles en Relation

 

Commentaires

Donnez votre avis
déjà membre vous connecter
Invité
mercredi 19 septembre 2018

Image Captcha