• A la mémoire des perceptions et des expériences ..

La folle allure, Christian Bobin

Fichiers disponibles

Aucun fichier téléchargé.

AngeAdmin lundi 26 août 2013 16:57

Résumé :

La folle allure est l’histoire d’une petite fille qui vit dans un cirque. Elle contemple le monde de ses yeux d’enfant. Et ce regard perçant, unique, sera le fil de son histoire... une course folle après l'amour, le rêve, la vie.

Quatrième de couverture :

Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos cœurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge.

Extraits :

« Mon premier amour a les dents jaunes. Il entre dans mes yeux de deux ans et demi. Il se glisse par la prunelle de mes yeux jusqu'à mon coeur de petite fille où il fait son trou, son nid, sa tanière. Il y est encore à l'heure où je vous parle. Aucun n'a su prendre sa place. Aucun n'a su descendre aussi loin. J'ai entamé ma carrière d'amoureuse à deux ans avec le plus fier amant qui soit : les suivants ne seraient jamais à la hauteur, ne pourraient jamais l'être. Mon premier amour est un loup. Un vrai loup avec fourrure, odeur, dents jaune ivoire, yeux jaune mimosa. Des taches d'étoiles jaunes dans une montagne de pelage noir. »

« Elle est éternelle, ma mère. Je sais bien que la mort entrera un jour dans son corps et que l'âme en sortira pour ne pas manquer d'air, pour continuer de battre la campagne ailleurs, autrement. Je sais bien, mais en attendant ce jour qui n'est surtout pas à attendre, je prends un plaisir fou à entendre sa voix, l'entendre pas l'écouter, les mots n'ont pas si grande importance, qu'avons-nous à nous dire dans la vie, sinon bonjour, bonsoir, je t'aime et je suis là encore, pour un peu de temps vivante sur la même terre que toi. »

L'auteur :

Christian Bobin, écrivain et poète français, est né d'un père dessinateur à l’usine Schneider et d'une mère calqueuse, le 24 avril 1951 au Creusot en Bourgogne, Saône-et-Loire, où il demeure.
Enfant, il était solitaire et aimait la compagnie des livres. Son cursus, ses goûts et dispositions le mèneront à étudier la philosophie. Ses premiers textes, caractérisés par leur brièveté et se situant entre l'essai et la poésie, datent des années 1980.
Christian Bobin est à l'aise dans ce qu'il appelle le « fragment », ses ouvrages tenant à la fois ou séparément du roman, du journal et de la poésie en prose. C'est une écriture minimaliste, faite de petits tableaux représentatifs d’un moment. Il parvient à toucher le lecteur avec des mots simples, parmi lesquels celui de lumière revient souvent, pour instaurer un climat apaisé et serein loin de la violence du quotidien.
Connaissant un large succès à partir, notamment, d' Une petite robe de fête (1991), il reste un auteur assez discret, « amoureux du silence et des roses », fuyant volontiers le milieu littéraire. En 1992, il publie Le Très-Bas, consacré à saint François d’Assise, suivi en 1996 de La plus que vive, un hommage à son amie Ghislaine, morte à 44 ans d’une rupture d’anévrisme. Il a publié en 2007 La Dame blanche, chez Gallimard.
Source

Mon avis :

Premier roman de Bobin, c'est le deuxième ouvrage que j'aie lu de lui, juste après Le Très-Bas, qui fut une révélation pour moi. Dans La folle allure, c'est bien avec cette cadence que nous parcourons cette vie de mots, de sensations, d'amour et d'émotions. Petite fille au début de l'ouvrage, nous suivons avec délectation la vie de Lucie à travers les descriptions intenses et minutieuses de Bobin, empruntes d'une spiritualité tout simple, si simple qu'elle en est d'une profondeur essentielle. Chaque ligne pourrait être une citation de référence, un baume sur le cœur et le mental, et cela est valable pour chaque livre de Christian Bobin.
J'ajouterai juste qu'il s'agit d'une lecture accessible à tous car humble et vraie, rapide et merveilleuse.